| Recherche avancée
Imprimer cette page

LiDAR


L’ACT a réalisé en 2017 un projet pilote d’un levé 3D basé sur la technologie LiDAR d’une étendue de 10 km x 10 km. La haute densité des points réels mesurés permet d’acquérir un levé 3D avec grande précision - il s'agit en effet du levé aérien le plus détaillé jamais réalisé par l’ACT.

Le produit brut fourni par le système est un nuage de points répartis aléatoirement d’une densité (moyenne) de plus de 15 pts/m2, ce qui représente environ 2,5 milliards de points mesurés. Une caméra numérique intégrée au système LiDAR a permis de réaliser simultanément une orthophoto technique de 10 cm de résolution (GSD 10cm) sur l’ensemble de la surface concernée.

Un web viewer basé sur la technologie potree (potree.org) est mis en place, permettant une consultation en ligne du nuage de points. (Attention: la visualisation des données génère beaucoup de trafic internet ! Prenez garde à l'utilisation sur votre réseau mobile !)


Le système LiDAR (Light Detection And Ranging) ou laser aéroporté mesure la distance entre le sol et l’avion à l’aide d’un télémètre laser. Afin de pouvoir attribuer l’altitude, mesurée par le laser, à une paire de coordonnées précise à la surface du sol, le positionnement absolu du faisceau laser lors de la mesure est déterminé grâce aux informations enregistrées conjointement par un GPS (Global Positioning System) en combinaison d’une centrale inertielle et d’une aérotriangulation sur base de points de référence au sol.

Les données résultantes sont traitées pour produire un fichier de coordonnées (nuage de points) contenant les informations x,y,z, classification, intensité, valeur RGB correspondant à l’image aérienne. Le traitement des mesures et le filtrage des résultats permettent de dériver entre autre les produits suivants : Modèle numérique de terrain (MNT), modèle numérique de surface (MNS), modèle numérique de la hauteur (MNH), bâtiments 3D, grilles de hauteur, réseaux triangulés (TIN, mesh), pentes, profils, direction d’écoulement, ombrages, rayonnement solaire, analyse de visibilité, analyse de bruits, calculs d’ombre portée, analyse risque d’inondation, etc.

Le modèle numérique de terrain (MNT) représente le terrain brut en modélisant exclusivement les points classifiés comme sol.

Le modèle numérique de la surface (MNS) représente le terrain avec tous les objets mesurés en modélisant exclusivement les points les plus hauts.

Le modèle numérique de la hauteur (MNH) représente les hauteurs normalisées des points au-dessus du sol.

Le profil du château de Bourscheid coloré selon la classification des points.

Exemple d’un profil standard d’une rue urbanisée. Le profil inclut des points classifiés comme bâtiments (rouge), végétation (vert) et sol (orange). Dans la classe restante (mauve), on peut distinguer les profils des voitures, des façades et de la végétation basse.

Les points mesurés ont été classifiés parmi 7 catégories :

  • Sols,
  • Végétation,
  • Eau,
  • Bâtiments,
  • Ponts,
  • Installations techniques (Réseau de distribution et de production d’électricité),
  • Autres (points non classifiés)

Illustration de la classification des points LiDAR en 3D ; sol (orange), bâtiments (rouge), végétation (vert), réseau de distribution électrique (jaune), eau (bleu)

Les vidéos suivantes illustrent les possibilités d'utilisation d’un tel nuage de points classifié et colorisé au niveau de la modélisation 3D du territoire:


 

Comment visualiser les données ?

Vous pouvez consulter les données LiDAR en ligne à l'aide de notre WebViewer.

(Attention à l'utilisation sur votre réseau mobile: trafic internet important !!)

 

Intéressé par les données ?

Vous pouvez télécharger et consulter les données LiDAR gratuitement sur le portail OpenData de l'Etat luxembourgeois.