| Recherche avancée
Imprimer cette page

Historique


Introduction du Cadastre au Luxembourg

Le cadastre trouve son origine dans la domination française du Grand-Duché de Luxembourg actuel pendant les années 1795 à 1815. Les décrets du 21 août et du 23 septembre 1791, autorisant les directoires des départements à ordonner le levé des terres trouvèrent leur application en 1795/1796 dans le nouveau « Département des Forêts ».

Pendant la période de 1798 à 1801, les communes de Burmerange, Differdange et Ell servaient de prototypes à la confection des premiers plans-modèle. Un arrêté du 18 juin 1801 prescrit l’arpentage dans toutes les communes. L’achèvement des premiers plans parcellaires datait de 1811.

A la fin de la domination française, c’était un décret du Roi des Pays Bas du 6 avril 1816 qui ordonna la continuation des mensurations cadastrales qui aboutirent en 1830. Les plans cadastraux d’origine, au nombre total de 1700, s’étendaient sur les 130 communes de l’époque et localisaient environ 620000 parcelles.

Les plans cadastraux étaient établis sous forme de plans-îlot regroupant un certain nombre de parcelles, l’échelle la plus usitée fut le 1/2500.

Ainsi, le plan cadastral était le seul document à renseigner la propriété immobilière sous forme graphique.

 

Extrait d'un plan cadastral d'origine datant de 1824

L'histoire du bâtiment principal de l'administration du cadastre et de la topographie

Cadastre - bâtiment principal

En 1948 l'administration du cadastre vint s'installer à Belair au 54, Avenue Gaston Diderich (rue Belair jusqu'en février 1947).

L'État s'était rendu propriétaire de la parcelle numéro 614/ 2459 (actuellement 614/4236), d'une surface de 32a55ca, inscrite à la Commune de Hollerich, section F de Merl-Nord, suivant vente du 30 janvier 1948.

Depuis 1923 et jusqu'à 1940, W. J. KROLL y avait installé son laboratoire chimique expérimental. Robert STUMPER dans "Luxemburger Wissenschaftler im Ausland" (1962, Verlag "das Luxemburger Land") écrit:
"Drinnen im geheimnisvollen Haus, übte tatsächlich ein moderner Alchimist sich in der königlichen Scheidekunst, hantierte an Phiolen, Crucibeln, Retorten und Probieröfen herum und erschmolz Metall über Metall, in allen Abarten, mit Vorliebe die Seltenheiten".

Et plus loin en parlant des inventions du chercheur: "Den Reigen eröffnete KROLL mit seiner Erfindung eines industriell verwertbaren Herstellungsverfahrens des Berylliums, dann des Titans. Man hat dieses Element "Wundermetall" genannt".
Si le laboratoire de médecine vétérinaire de l'État vint occuper la partie technique de l'immeuble, la direction de l'administration du cadastre aménagea ses bureaux dans le tract résidentiel de l'ancienne "Villa Leclerc" (- 1923).

Le 54, Avenue Gaston Diderich est resté jusqu'à ce jour l'adresse de la direction de l'administration du cadastre et de la topographie.